GO- T’tassiong, Thèrèse !


Ah bon ! Ndékété kii dana wakhe ? J’ai été vachement surpris quand je l’ai entendue. C’est vrai que je ne la connais pas bien, la «ministre stagiaire de Mody Niang», tant elle est effacée, discrète. Mais si c’est pour débiter des âneries pareilles que Miss Apr se fait remarquer, vraiment, elle aurait pu s’abstenir, même en tant que coordonnatrice nationale du mouvement des élèves et étudiants Républicains.

Elle aurait même pu continuer à la sourde muette que personne n’y aurait trouvé à redire. «C’est une partie de l’opposition qui manipule ce groupe d’étudiants qui sèment la terreur à l’Ucad» ! C’est quoi cette accusation de Thérèse, à propos des événements de l’Université Cheikh Anta Diop ?

D’accord avec elle que depuis un certain temps, il y a un groupe d’étudiants qui ne veulent pas adopter les réformes engagées par le gouvernement du Sénégal et qui font dans la désinformation et la manipulation. Toujours d’accord avec elle qu’il n’a jamais été question pour le gouvernement de supprimer la bourse pour les étudiants. Mais de là à dire que tout ce beau monde est manipulé par une formation politique de l’opposition, il y a un pas qu’un responsable politique ne franchit pas sans preuves flagrantes. Cela rappelle trop l’ancien régime avec ses vieilles méthodes, ses coups tordus et ses accusations tous azimuts. Vous souvenez-vous encore de Cheikh Tidiane Sy, ministre de l’Intérieur de l’époque, qui nous apprenait, sans doute après une nuit d’insomnie, qu’un coup d’Etat venait d’être déjoué dans le pays ?

A LIRE AUSSI  Vox populi vox dei : la formule qui a tué la politique

Cébé

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.