Cheikh Yérim Seck, «Khogne Moo Ma Ci Boole» : Un nouveau mouvement citoyen est né

Les katas de Maitre Cheikh Yérim Seck (CYS), caleçon noir, 7ème danou ! (Ndlr : bien lire le «a» ouvert de la dernière syllabe du mot «kata». Il ne faut pas exagérer non plus…)

Mieux qu’un acteur de film X qui vient de remporter le Phallus d’Or du meilleur acteur, tel un vrai champion de l’arène sénégalaise qui vient de remporter le combat du siècle, Cys, à peine s’être retiré précocement de la prison qu’il avait pénétrée suite à sa magnifique prestation (un kata de 15mn dans un motel), nous a gratifié d’une litanie de remerciements à ses souteneurs et sponsors qui ferait pâlir Gouye Gui et ses collègues. Il peut le faire, lui qui hume prématurément l’air frais alors que son affaire est encore bandante oups pendante devant la justice.

«Ma ngi gueureum gneup gni ma diapalé».

Dans sa ribambelle de souteneurs il n’y figure que des «Moussors» et des «Kopatis» haut perchés. Oui, c’est à croire que pour tirer Cys du …trou, il y a eu une union sacrée nationale, tous les Vip et/ou les Vip (Very Important Persons et/ou Very Imbécile Persons) s’y sont mis à l’unisson. Même sa Rondeur Macky et son «frère» ennemi Karim ont soutenu Cys le caleçon noir. Remarque pas un seul goorgoorlou ne figure sur sa liste de remerciements. Cela nous apprendra, nous les pauvres diables au phallus hésitant à nous occuper de nos caleçons si insignifiants. Et pourtant les machos aux burnes flasques que nous sommes, se sont fendus en soutien pour Cys. «C’est la fillette qui l’a provoqué il est innocent», avons-nous crié lors de son arrestation. Voyant, ainsi, en lui ce viril Zorro en capote qui venge ainsi les frustrations et humiliations que subissent entre quatre murs l’intérieur de nos «thiayas» face au niet de la dernière seconde.

A LIRE AUSSI
Talibés : Ils sont cent cinquante mille (150.000) !

RETROUVER SA VIRGINITE A 45 ANS !

Le prétexte choisit, pour se refaire une nouvelle virginité, n’est point anodin. Cys qui peut tenir sa barre à 45° pendant 45/3mn a choisi la célébration de ses 45 ans pour revenir sur la scène médiatique et blanchir son caleçon. Ce brillant Sénégalologue, nous revient avec en bande-couillière oups bandoulière, un cadeau d’anniversaire, un bouquin qu’il a eu le temps de nous écrire durant son «long martyre» en zonzon. Titre du bouquin : «Ces goulalis qui étranglent le Sénégalais». Quoi ? Ah ok ! On nous signale que c’est plutôt «Ces goulots qui étranglent le Sénégalais». En tout cas, où nous en sommes, cela n’étonnerait personne s’il nous pond un de ces quatre, un bouquin du genre «How to be famous with your pen and your penis». Le don de leçon, c’est son dada. Et vu qu’au Sénégal ce ne sont pas les tribunes médiatiques, vrais autels dédiés au rire-du-cul oups ridicule qui manquent, la tournée médiatique du Phallus d’or sénégalais de la décennie ne fait que commencer.

Maitre Cys a décidé de revenir sur scène et il usera, sans aucune retenue, de toutes ses ressources pour atteindre son but. Et le «soumpeu» sur le «Ngatô» amer qu’il veut nous faire avaler, c’est la création d’un mouvement citoyen. Encore un kata de trop de notre Maitre caleçon noir qui se lâche un peu trop. Non mais allô quoi ! Tandis que vous y êtes M. Cys, nous nous permettons de vous donner un petit conseil marketing, nommez votre mouvement «Diogueul tem ba seuss» ou «khoogn mo ma ci bole», c’est plus accrocheur et plus approprier pour pénétrer le marché politique sénégalais.

A LIRE AUSSI
Nos tristes records en transports maritime, ferroviaire et aérien

Yakhatal Seck nous prend vraiment pour des demeurés et nous ne serions pas étonnés, aussi, si au cours d’une de ses sorties médiatiques, il nous brandit un certificat de virginité. Dommage que le ridicule ne soit pas aussi virulent et mortel que l’Ébola.

 

Le p’tit râleur

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.