Lèche-bottisme de haut vol : Madiambal Diagne prend les sénégalais pour des « cons »…


« Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. ». 

Cette citation de Michel Audiard va bien avec Madiambal Diagne, la plume fantasmagorique de Macky Sall. À trois reprises, il est venu nous servir, dans son assiette de Lundi, une brochette d’intox en vantant les succès économiques retentissants du président de la République. Des succès jamais réalisés au Sénégal. Mon œil ! Es-tu sérieux ce  Madiambal ?

Madiambal Diagne a eu le culot de traiter tous les gens, qui ont critiqué le long et laborieux de son maître, de « moqueurs ». 

Pire, il est allé même jusqu’à accusé ses confrères de peureux parce que n’ayant pas le courage de dire que son maître a tout réussi sur le plan économique. Et cerise sur le gâteau, il ajoute : « Madiambal peut le dire librement parce qu’il n’est redevable de rien à cette classe politique. » Quel mensonge ! 

Madiambal est le Djibo Ka des journalistes. Il a servi  presque tous les leaders politiques du Sénégal : Iba Der Thiam,  Idrissa SeckAbdoulaye Wade, Karim Wade, et pour le moment Macky Sall. C’est une véritable dame de compagnie. 

Il a aussi tissé des liens avec des hommes d’ affaires : il a soutenu ardemment Diagna Diagne contre Abdoul Mbaye.  Il nourrit, à ce dernier une haine viscérale parce que tout simplement, selon ses mots, le fils de Kéba Mbaye l’avait offert 200.000 Fcfa. Une somme qu’il qualifia de ridicule.(Regardez l’interview queAhmed Aidara avait faite avec lui dans le cadre de Sen Jotay).

Madiambal n’a même pas honte quand il ment. Il ne changera jamais. Il incarne tout ce qu’on déteste chez un journaliste. Il est d’une malhonnêteté sidérante. Il est sans scrupule. Il n’a même pas honte d’exhiber son « petit-lait », tandis qu’à côté de lui, il y a un nourrisson qui en manque parce que ses parents sont pauvres et l’État ne les vient pas en aide.

Macky Sall s’offusque des critiques qu’il reçoit. Il les qualifie d’injures. Faux, personne ne l’a insulté.Les gens sont tellement choqués et abasourdis de son comportement indigne qu’ils ne trouvent pas de mots pour lui nommer. En tout cas, une chose est sure, il est prêt à tout encaisser pour monnayer sa plume. Donc qu’il assume.

Madiambal ne va jamais arrêter de nous chauffer les oreillers avec leur « débat économique », lui et Macky Sall, qui n’a aucune vision. Le débat économique chez Macky Sall, c’est de balancer des formules creuses, réciter des chiffres arithmétiques à valeur absolue et relative comme un bon collégien.

Nous renvoyons à Macky Sall et sa plume à ces belles citations que le journaliste Babacar Justin Ndiaye nous a sorties dans son Laser du lundi, (rien à voir avec les lundis de Madiambal Diagne) :« L’économie réelle, c’est le ventre et la poche. 

Tout le reste n’est que littérature économique » (Mamadou Touré, ex-ministre de l’Économie et des Finances du Sénégal et ancien chef du département Afrique du FMI). « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées ». (Winston Churchill)

Donc, le débat est clos parce que nous savons tous que le Sénégal est classé parmi les 25 pays les plus pauvres du monde.

Ça suffit, cette mascarade économique. Tous les Sénégalais, savent que « Rewmi Dafa Macky ».

 

A LIRE AUSSI  Budget santé et CMU : se donner les moyens de nos ambitions

Fatou SOCK

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.