Administrez-vous la ponctualité d’abord, Monsieur le Premier ministre !

Tel Germinal dans le Gil Blas, Walf Quotidien a publié dans sa parution du lundi 11 Avril 2016, un article au titre claquant comme un drapeau : «Forum national de l’Administration : le Premier ministre déverse sa colère sur les organisateurs et brandit des sanctions».

Cela m’a ainsi inspiré cette présente contribution par laquelle je vous propose, Monsieur le Premier ministre, ma solution pour éviter à l’avenir de tels désagréments. Votre objectif était de faire de ce soit disant forum le point de départ d’une modernisation, d’un toilettage miroir de l’administration, votre administration, qui traîne de nombreuses tares.

La solution que je vous propose, commence par votre propre personne. En effet, il vous faut ramener chez vos administrés la confiance tant inspirée par les mots très simples avec lesquels vous avez pris vos fonctions de Premier ministre : «Au travail !» Etre au travail, Monsieur, c’est respecter vos engagements envers la crème de l’administration qui est, contrairement à la vision de votre forum, constituée du monde enseignant, du monde médical et du monde militaire. C’est aussi retourner à l’orthodoxie de l’un de vos illustres prédécesseurs, M. Abdoul Mbaye, qui refusait aux retardataires l’accès aux réunions qu’il présidait. Cela relève même du pragmatisme que vous voulez inculquer aux fonctionnaires.

J’ai eu peur en lisant les menaces de sanction que vous avez proférées à l’encontre des organisateurs tocards. Mais j’en ai toutefois déduit que votre gestion de l’administration n’est pas une gestion horizontale, elle est verticale. C’est pourquoi la chute, l’échec du forum – osons le dire, c’est un échec et vous l’avez préparé pendant plus longtemps que votre référendum et avez accusé une heure trente minutes de retard – était dur à avaler comme pilule. Mais voyez-vous, Seul Allah (Swt) peut tout réussir. Sachez aussi que l’échec n’est pas un crime, mais c’est échouer à apprendre d’un échec qui en est un.

Monsieur le Premier ministre, vous voulez vraiment une administration efficace ? Dites d’abord à votre ministre de la Fonction publique d’exécuter les dossiers (des millions) qui sont en souffrance dans les tiroirs de son ministère, car cela retarde les Sénégalais qui ressentent le retard plus que vous. Eux, le leur ne dure pas une heure trente minutes, mais une éternité, toute une vie, toute une carrière. Cela ne fait qu’accroître notre amertume, car qui parmi nous pourrait nier qu’au premier rayon du nouveau soleil que représentait votre nomination à la Primature, il espérait que les chaînes qui assujettissaient tant de carrières, et que tenaient la main de l’oisiveté et de l’intérêt, semblaient se délier ?

A LIRE AUSSI  Pour une administration plus performante, l’appel à candidature transparente, inclusive et égalitaire est nécessaire

Monsieur le Premier ministre, votre réussite de ce grand chantier passera aussi par l’entente de ce cri du cœur : «Arrêtez les colloques merguèse-caviars et autres fora au moment où la majorité de nos frères vivote». Alors, vous comprendrez notre amertume.

Prochainement, en organisant votre forum, Monsieur le Premier ministre, confiez l’organisation à un militaire, un Baye Fall, un médecin, ou à un de «vos amis» enseignants. Ils sont plus pragmatiques et plus ponctuels. Ils planifient tout et voient toujours les choses en grand.

Monsieur le Premier ministre, vous voulez vraiment combattre le laxisme ? Diminuez le confort de vos bureaux douillets et votre train de vie. Rendez-vous à Diamniadio de la même manière que le Sénégalais lambda. Faites comme Paul Kagamé. Allez faire le marché à Castors ou à Ndiobentaye ! Alors, vous verrez que nous sommes chaque jour en colère parce qu’étant accoutumé à la galère du retard, celui-là même  du ventre !

Vos hommes-là sont fatigués ! N’est-ce pas Monsieur le Président de la République qui leur avait demandé de délaisser leurs bureaux feutrés et leurs voitures hybrides rutilantes pour se rendre partout au Sénégal afin de faire triompher votre «Oui» au référendum du 20 mars ? Alors, ils sont cuits par la lassitude car n’étant pas habitués, comme le sont les Baye Fall, les enseignants, les médecins et les soldats, à marcher sous le soleil de plomb qui domine nos cieux en cette période-ci !

A LIRE AUSSI  Réformons le parti politique sénégalais avant les Législatives !

Monsieur, vous voulez vraiment instaurer la ponctualité dans l’administration ? Administrez-le-vous d’abord ! Respectez vos engagements, avec moins de passion, moins de menaces faites aux vaillants fonctionnaires. Ces fonctionnaires qui n’ont pas été choisis parce qu’ils appartiennent à votre clan d’affidés politiques, mais plutôt grâce à leurs compétences. Ces fonctionnaires qui rejoignent le poste n’importe où au Sénégal parce qu’ils sont conscients de l’impératif catégorique qu’est servir sa Patrie.

Monsieur le Premier ministre, au moment où j’écris ces lignes, il y a une coupure générale d’eau et d’électricité dans la ville où je me trouve. Ce qui va sûrement engendrer des retards dans des classes où l’on projetait un film éducatif, des lenteurs dans la délivrance des radios ou d’une opération d’échographie pour une brave femme qui vient peut-être de Khambala ou de Ngankhette Balla. Qui sait ? Comble de la galère, un des quartiers périphériques communément appelés «Faakh Deukk» est en proie aux flammes sans que les sapeurs pompiers ne puissent même venir apporter leur noble aide à ces malheureux qui risquent de perdre dans cet incendie plus que leur vie, toute leur histoire, toutes leurs modiques ressources. Et eux, ils sont en retard, mais ils souffrent en silence sans déverser leur colère sur qui que ce soit. Pourtant, vous Monsieur le Premier ministre, vous avez la voix de ces pauvres malheureux qui, à y voir plus clair, survivront à votre puissance qu’ils vous ont juste confiée !

N’est-ce pas vous qui avez choisi les organisateurs de votre forum à vous si cher ? Alors, il est évident qu’avant le fameux retard au show de l’efficacité de votre administration, ils travaillaient dans le laxisme le plus absolu dans d’autres ministères sans être sanctionnés. Qui disait que l’habitude était une seconde nature ? Vos organisateurs amateurs-là, Monsieur le Premier ministre, ne pensez-vous pas qu’ils aient cru avoir bien fait ? Connaissaient-ils le but de votre forum ? Car comme le disait Aristote dans Ethique à Nicomaque : «Quand nous connaissons notre but, nous connaissons le Souverain Bien… Dès lors pour la conduite de la vie, la connaissance de ce bien est d’un grand poids et, semblables à des archers qui ont une cible sous les yeux, nous pourrons plus aisément atteindre le but qui convient».

A LIRE AUSSI  L’oukase de trop du président Macky SALL

Enfin, Monsieur le Premier ministre, vous voulez vraiment une administration efficace ? Alors, repenser votre vision de notre développement, car celui dont je parle est un développement véridique ! Il n’est pas «slogannesque» comme celui des politiciens aux egos démesurés qui ne font rien d’autre pour nous que gagner en ventre, repu du repas peuple- bœuf, et en insolence. Je parle de ce développement qui consiste à faire de l’éducation, de la santé et de nos valeurs culturelles d’antan vos priorités ! Ce développement-là se fera avec moins de générations de jeunesse à la dérive, sans intellectuels jugulés, acculés à l’impuissance et réduits au mutisme. Il se fera aussi avec moins d’hommes d’affaires étrangers cyniques qui pompent nos maigres ressources ; avec moins de requins à l’affût de tout potentiel économique pour en déposséder le peuple déjà plus qu’opprimé, oppressé, hongré, saigné à blanc et dont la cohorte de chômeurs devient de jour en jour plus pléthorique et plus famélique.  Alors, vous débuterez votre forum de Diamniadio à l’heure !

Sinon, ce sera toujours la galère du sous-développé, le règne de l’arbitraire où le peuple se fait traire. Ce seront toujours des moutons de panurge qui feront la crème de votre administration. Et nous serons nous aussi, toujours en retard ! Et vous serez toujours en retard, même au forum de Diamniadio de 2035 ! Et vous, Monsieur le Premier ministre, vous détestez les retards !

 

Mamadou Moustapha SEYDI

Citoyen lambda

Professeur d’anglais au Cretf de Louga.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.