Et si l’on domptait le lion du palais de la république ?


Le rugissement du lion a secoué la nation, fait trembler les grilles du palais de la république et emporté dans les eaux pluviales une partie de l’échangeur qui avait réveillé la fureur de la bête sauvage…
La république est atteinte dans sa chair, elle souffre, elle agonise….on discrimine ses citoyens, on terrorise ses enfants, le réveil du lion a sonné….
Oui, l’act posé récemment par monsieur Abdoul Mbaye et aussitôt transformé en acte de décès signé et retourné à son auteur, combiné aux puissants tirs groupés, venant en ordre de bataille, de son grand frère, monsieur I. Seck et du tout nouveau leader, le benjamin de l’arène politique senegalaise, Monsieur O. Sonko, ont fini de réveiller subitement la bête qui dormait… rassasiée mais souffrant gravement d’un dompteur approprié à ses côtés…

Et bien, en s’identifiant à juste raison ( car étant le premier des sénégalais ) au lion notre totem national, cette charmante bête à la férocité légendaire, le President Sall, était certainement dans son rôle mais aussi dans son jeu favori: montrer à ceux qui en doutent jusqu’à présent, qu’il est le President de la république et en même temps le roi de la jungle, le maquis(Macky)
Par contre, ce que le President feint ne jamais vouloir comprendre, c’est que le Senegal est une Nation avant d’être une république .
La Nation revêt un caractère sentimental, elle s’identifie au peuple, une entité, un ensemble de personnes vivant sur un territoire commun et ayant une même culture.

A LIRE AUSSI  Lutter contre la mendicité sans brûler nos daaras !

En effet, obnubilé, aveuglé, possédé, enivré, par le pouvoir et la recherche par tous les moyens, d’un second mandat présidentiel, monsieur Sall, ne recule devant rien et il est prêt à mettre le pays en feu et en sang !

Cette affaire de nationalité a détruit certains pays voisins, cette affaire de nationalité est un débat dangereux, inopportun et impertinent dans une république. Le President Macky Sall, n’est il pas assez intelligent pour comprendre que la nationalité Senegalaise, est la seule qui vaille pour un sénégalais, toute autre qui s’y greffe se justifie par les opportunités qu’elle procure. Lui même était allé chercher une autre ici même aux USA, jusqu’à la preuve du contraire, il n’y a pas renoncé. C’est lui même qui nous dit qu’ils avaient gagné la loterie de la Green Card américaine, son epouse et lui.
Étant l’époux légal d’une détentrice de la nationalité américaine, il a forcément une autre nationalité. La nationalité étrangère, tant qu’elle se décrète n’en n’est pas une !
A mon avis, il n’y a qu’une seule nationalité, c’est celle de son pays de naissance.

En définitive, projetant d’exclure tous les natifs des USA, de la France ou d’ ailleurs, ( je dis bien les natifs ) de la course présidentielle, le President Sall est entrain de gâcher une entreprise si chère à certains parents expatriés, faire renouer avec leur pays d’origine les milliers de jeunes nés à l’étranger et qui ne connaissent rien de la culture de leurs parents. Ils se comptent par milliers, ces enfants nourris au hot dog, enivrés de soda, souvent parmi l’élite dans leurs établissement scolaires et malheureusement qui ne parlent un piètre mot des langues maternelles de leur parents. Voilà que cette mesure, cette loi discriminatoire, restrictive et purement politicienne, qui sera votée par les « déshonorables » dépités, facilitera la tâche, à ces milliers d’enfants , qui en réalité ne se soucient malheureusement guerre du Senegal, et le voit comme un enfer ! Le Senegal, ce n’est pas le plus essentiel, chez eux !

A LIRE AUSSI  Accéder à l’information, un droit pas encore respecté au Sénégal

Mais enfin, qui va nous dompter ce lion ?

 

Madere Fall
CPASA
USA

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.