Le Maouloud, une nuit à célébrer conformément aux enseignements du Prophète (PSL).


Un islam sans éveil spirituel pourrait bien être assimilé à un arbre qui aurait perdu ses racines. Une bonne compréhension du Coran et des hadiths du prophète Muhammad (PSL) n’est possible qu’à la lumière d’une bonne éducation et élévation spirituelles.

Dire que la célébration du Maouloud est une innovation est bien une vérité mais il faut au préalable savoir qu’il y a deux sortes d’innovation (bidaa) en Islam (xasan et sayi’a) c’est à dire une innovation bonne et une innovation blâmable comme l’a si bien illustré un hadith où le Prophète (PSL) disait :
« Si quelqu’un instaure dans l’Islam une bonne tradition (sunna xasana), il en aura la récompense et aura une récompense chaque fois que les gens la referont après lui sans que rien ne soit diminué de leurs récompenses. Mais si quelqu’un instaure dans l’Islam une mauvaise tradition (sunna sayi’a), il se chargera de son péché et sera chargé d’un péché chaque fois que des gens la referont après lui sans que rien ne soit diminué de leurs péchés ». Ce Hadith authentique est pourtant rapporté par les Imams Muslim, At-Tirmizi, Al-Nasaa’i, Ibn Maaja et d’autres…

Un des fervents compagnons du Prophète, Seydina Umar (RA) a dit concernant la prière en groupe durant le Ramadân : « Quelle bonne innovation ! ».

A LIRE AUSSI  « Y en a marre de Y EN A MARRE est devenu un chant de rue » ( Par Gaston Mbengue)

Et Parmi ces bonnes innovations que les savants ont encouragées et acceptées, on peut citer entre autres : la construction d’écoles pour l’apprentissage de la Charia, la mise en place d’outils scientifiques dans les différentes sciences islamiques (règles, fondements, classification des hadiths), la confection de calendriers avec les horaires de prières, l’emplacement de haut-parleurs dans les mosquées pour l’appel à la prière, l’étude approfondie de la langue arabe, la construction des minarets, etc.

Le Maouloud fait donc partie de ces innovations bonnes car d’une part sa célébration est en phase avec l’esprit de la Religion islamique et d’autre part, il permet de faciliter les œuvres déjà prescrites et méritoires. Alors que les mauvaises innovations renvoient à des pratiques qui n’existaient pas au temps du Prophète (PSL) et sont en déphasage avec le Coran et la Noble Sunnah.

Des musulmans qui se rassemblent pour se rappeler des nobles caractères du Prophète Muhammad (PSL), faire des zikr, prier sur Lui par des salaatu ala Nabii, lire le Saint Coran ne saurait être contraire à l’esprit de l’Islam.

D’ailleurs le Prophète jeûnait les lundis et quand il fut interrogé sur son acte, il dit que c’est le jour de sa naissance et qu’il a reçu la révélation en ce jour.

A LIRE AUSSI  « Tous les hommes sont mortels » Par Tafsir Ndické Dièye

La véritable interrogation de tout musulman devrait porter sur la façon de célébrer le Maouloud comme l’a si bien expliqué Cheikh Ahmadou Bamba dans son poème Jazbul Xuluub :

« Célébrer le Maouloud conformément à la Sunna nous mène droit au Paradis (tahziimuhu bi sunnati yaquudunaa lil’jannati). »

La seule condition essentielle qui garantit la félicité et l’acceptation par Allah (SWT) de la célébration du Maouloud, reste la commémoration de celui-ci conformément aux enseignements du Prophète (PSL) et d’éviter tout au long de la nuit les interdictions de l’Islam.

Les écrits de Cheikh Ahmadu Bamba dans ce Xasiida suffisent largement pour éclairer notre lanterne sur ce sujet. Il y dit même que tout guide a l’obligation de célébrer le Maouloud (Tahziimuhu yanxatimu alaa zawi taqadumi).

Cependant, il est très important de savoir qu’aucun acte ou parole contraire aux enseignements du Prophète ne doit être fait par un musulman à aucun moment de sa vie surtout le jour du 12ème jour du mois de Rabiihal Awal qui correspond au Maouloud.

Pour conclure, il faut noter qu’un jour de l’année ne peut suffire pour glorifier le Prophète (PSL). Tous nos jours doivent être rythmés aux valeurs, principes et recommandations du Prophhète car l’esprit même de la célébration du Maouloud est une façon de consolider nos caractères, comportements, paroles et actes en conformité parfaite à ceux du Prophète (PSL).

A LIRE AUSSI  Lorsque l’on ne sait plus où l’on va...

Et ceci demeure un devoir permanent à accomplir à tout moment et partout sans complexe ni peur de qui que ce soit ou de quoi que ce soit car Allah a bien dit dans le Saint Coran que le Prophète Muhammad (PSL) est notre Modèle Parfait à imiter : ‘En effet, vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Dieu et au Jour dernier et invoque Dieu fréquemment’. (Sourate al-Ahzab: 21)

 

 

El Hadji Djiby SEYE
Auteur de Jàngal sa Diine ci Wolof et de Seex Ahmadu Bàmba Xaadimu Rasuul jaar-jaar ak jàngale
Email : bayedjibyseye@gmail.com

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.