Lettre ouverte de protestation à l’ambassadeur du Canada au Sénégal


Nous venons par la présente vous manifester notre mécontentement suite au comportement surprenant et bizarre de la section «visa» de votre Représentation diplomatique à Dakar.
En effet, le Canada déploie des efforts considérables pour attirer les étrangers (étudiants, visiteurs et travailleurs) ; il arrive même à l’ambassade du Canada à Dakar de tenir un salon pour vendre la destination Canada aux étudiants sénégalais.
Alors que ce marketing institutionnel porte ses fruits avec une augmentation du nombre de demandeurs, nous, parents, voulant assurer à nos enfants une bonne formation secondaire ou universitaire, nous heurtons à un service consulaire qui, sous le couvert d’un anonymat certain, se comporte de façon bizarre et incompréhensible, attitude qui prend le contre-pied de la volonté politique affichée par le gouvernement du Canada.
En principe, l’ambassade indique ses exigences dans un document IMM 5826 F, portant Directives du bureau des visas de Dakar, pour les permis d’études ; il y est indiqué que les candidats au visa étudiant doivent apporter des preuves de fonds montrant qu’ils disposent d’une somme minimale d’environ 22 mille $ canadiens (soit 11 millions francs Cfa) pour la première année d’études et être en mesure de démontrer qu’ils pourront disposer d’une somme équivalente pour les années subséquentes.
Nous avons montré notre capacité à financer les études de nos enfants en fournissant toutes les preuves financières nécessaires.
Le consulat de l’ambassade du Canada à Dakar rejette les dossiers comme dans une loterie, sans aucune logique, avec des motifs aussi fallacieux  les uns que les autres du genre :
** Vous ne m’avez pas convaincu(e) que vous quitterez le Canada au terme de votre séjour. Pour arriver à cette décision, j’ai pris en considération plusieurs facteurs, dont les suivants :
** vos voyages antérieurs ;
** vos liens familiaux au Canada et dans votre pays de résidence
** l’objet de votre visite
** votre situation actuelle en matière d’emploi
** vos biens mobiliers et votre situation financière
Comment le consulat peut-il reprocher à un jeune de 17 à 20 ans de ne pas avoir d’historique de voyages à l’étranger ?
Qui est-ce qu’il y a de plus normal que de voir un élève qui vient de décrocher son baccalauréat que de vouloir aller étudier au Canada (raison évidente de la demande de visa et de permis d’études) ?
A-t-on besoin d’avoir des liens familiaux au Canada pour pouvoir aller y étudier et dire même qu’y avoir une famille ne représente rien pour le Consulat ? Nous avons le cas d’un richissime homme d’affaires qui a déjà envoyé par le passé 2 de ses enfants au Canada et qui s’est vu, cette année, refuser le visa pour son garçon qui a eu son baccalauréat.
Comment convaincre l’agent du bureau des visas canadiens à Dakar, qu’on quittera le Canada au terme de son séjour temporaire ?
Le consulat peut servir ce genre de motifs de rejet à tour de bras et aucune réponse objective ne pourra être donnée à ses arguments qui auraient bien leur place dans un procès d’intention de type stalinien.
Contrairement à l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Dakar dont le service consulaire accorde des entrevues, l’ambassade du Canada à Dakar refuse tout contact avec les demandeurs avec une froideur que ne saurait expliquer la température agréable qui règne à Dakar (entre 18 et 36 degrés à longueur d’année).
Le consulat semble oublier que toute demande qui lui est présentée a coûté entre 500 mille et 1 million de francs Cfa, dont une bonne partie injectée dans l’économie canadienne entre les frais d’admission, les demandes de Caq et les demandes de permis d’études et de visa.
Excellence, nous doutons que même si vous menez une enquête au consulat, vous risquez de manquer de preuves, car le consulat, ces derniers temps, rejette les demandes en retournant dans certains cas les bonnes preuves de capacité financière.
L’incohérence ne se limite pas aux seules demandes de visa pour étudiants, mais s’étend aussi aux décisions concernant les visas visiteur.
Afin de faciliter la délivrance des visas visiteur, l’ambassade du Canada a mis en place le système de visa intitulé  «Programme Can+».
Le «Programme Can+» s’adresse aux visiteurs qui ont déjà reçu un visa de résidence temporaire canadien ou américain à entrées multiples au cours des 5 dernières années.
Les demandeurs éligibles à ce programme doivent seulement donner la preuve de ce visa antérieur et une lettre d’invitation ou un ordre de mission.
Le consulat ignore royalement le «Programme Can+» et refuse des demandes de visas qui respectent pourtant les exigences requises.
Excellence Monsieur l’ambassadeur, assainissez votre ambassade, car le comportement actuel du consulat n’honore pas un grand pays comme le Canada qui reste très puissant, démocratiquement et diplomatiquement dans le monde.
A ce titre, le Canada doit donner le bon exemple par un traitement correct des demandes de visa en évitant de traumatiser et d’humilier les ressortissants d’un pays ami.
Excellence Monsieur l’ambassadeur, dans l’espoir que vous étudierez avec une attention particulière le point de vue d’un modeste citoyen sénégalais sur les anomalies qui se passent au niveau de votre Représentation diplomatique, nous vous disons merci et vous souhaitons un bon séjour au Sénégal, pays accueillant et ami sincère du Canada.
Papa DIOP
Yoff
Rue YF-36

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.