La trouille chez Aliou Gaz!!!


“Si GAKOU n’arrête pas je vais déballer sur sa vie privée”. Tels sont les propos du Maire importé de Guédiawaye. On dirait un gamin désemparé qui cherche vainement à échapper à la punition de son maître.
Un proverbe français dit que “Tel menace qui a grand peur”, donc que Aliou nous dise de quoi ou de qui il a si peur. S’est-il enfin rendu compte que ses millions et véhicules de débauchage ne peuvent servir à anéantir le Président Malick GAKOU? Si oui, il n’a qu’à se plaindre auprès des vendeurs d’illusions qu’il a troqué contre la jeunesse méritante de son parti.
Aux yeux de la digne population de Guédiawaye, Aliou Sall, même avec toutes les richesses du monde, restera toujours un arriviste dont le seul salut est d’être le frère du président de la République. Il n’a aucun lien affectif avec notre terroir. En vérité, il ne compte que sur son argent pour exister.
Qu’il arrête de nous insulter et de nous rabaisser en nous traitant comme du bétail électoral. Son argent dont la provenance est plus que douteuse car sentant trop le Pétrole et le Gaz ne nous ébranle pas.
Une telle personne est mal placée pour menacer le Président Malick GAKOU qui est pour nous tous un frère, un oncle et un père. Un homme qui n’a compté que sur son courage pour réussir et servir d’exemple à une jeunesse défavorisée en manque de repères. Oui il nous a montré que la pauvreté doit être une source de motivation et non un frein pour la réussite. Il nous a montré qu’un Président Banlieusard est possible. Soyons fier de lui et préférons-le à n’importe quel voyageur errant en quête de terre promise.
En s’attaquant continuellement au Président Malick GAKOU, Aliou Pétrole s’attaque directement à la jeunesse de Guédiawaye qu’il accuse d’être manipulée. Il nous a tous menacé. Sachez cher Aliou que vos menaces ne sont que du vent. Elles n’empêcheront pas à la jeunesse de Guédiawaye de dire tout haut ce que vous êtes.
Personne ne vous a insulté mais nous continuerons à vous demander des éclaircissements sur notre Pétrole, nous continuerons à vous demander des éclaircissements sur le bradage de notre bande verte, nous continuerons à vous dire que Oui, vous êtes un Étranger chez nous.
La mairie et l’Ams ne vous ont pas suffi, vous lorgnez maintenant la présidence de l’Assemblée Nationale. Aliou votre masque est tombé. Nous avons découvert votre manège et ne vous laisserons pas vous servir de nous comme échelle. Vous ne pouvez pas représenter Guédiawaye à l’hémicycle car vous nous avez déjà trompés en ne réalisant aucune de vos promesses depuis que vous dirigez notre chère ville.
Vous semblez avoir perdu de vue votre but. La population de Guédiawaye s’appauvrit de plus en plus trois ans après, et vous nous narguez avec des sacs de riz. La jeunesse de Guédiawaye est plus que jamais réveillée. Elle ne vous porte pas dans son cœur.
Voilà autant de raisons qui font que nous ne vous donnerons pas plus de pouvoir pour que vous nous affamiez d’avantage, pour que vous nous intimidiez d’avantage en nous opposant à notre Police.
Votre dictature et votre bamboula s’arrêtent ici et maintenant. En vous attaquant à la jeunesse de Guédiawaye, vous venez de vous déclarer non grata. Vous venez d’acheter votre billet de retour pour votre Fatick natal.
Ine fine, puisque vous nourrissez un si grand complexe pour parler toujours de quelqu’un qui vous ignore royalement, dites tout ce que vous savez sur le Président Malick Gakou.
Attention maintenant au retour du bâton sur la tête de votre grand frère, puisque la vôtre n’intéresse personne.
Alors M. le Maire vous avez toute notre attention.
GRAND PARTI
Mor DIAW
CONVENTION DÉPARTEMENTALE DES JEUNES DE GUEDIAWAYE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.