Lettre ouverte à l’honorable député Cheikh Seck, maire de Ndindy


Honorable député, dans une publication parue le mercredi 10 mai 2017, il apparaît dans les propos qui vous ont été attribués par le journaliste des contrevérités et des sentiments «prétentionnistes» indignes d’une autorité comme vous.
Honorable député, si j’ai utilisé cette forme épistolaire pour m’adresser à vous, c’est juste pour m’adapter à votre choix de communiquer à travers la presse alors que vous avez la possibilité de vous exprimer au cours des rencontres que Bby organise tous les week-ends.
Le département de Diourbel est composé de deux arrondissements comme vous l’avez si bien dit, et de douze communes, après l’éclatement en deux de celle de Gade Escale.
L’arrondissement de Ndindy compte six communes et celui de Ndoulo cinq. La commune de Diourbel, la capitale régionale et départementale, abrite un peu moins de la moitié de la population électorale. Si nous nous basons sur les dernières élections départementales, les chiffres se présentent de la manière suivante :
Localité    Votants    Pourcentage
Ndindy    8 100    20,1%
Ndoulo    12 825    31,9%
Diourbel    19 288    48,0%
Total    40 213    100,0%
Lors des élections locales de 2014, le Parti socialiste est allé seul dans presque la totalité des communes. Ce sont les communes de Ndoulo et de Ndindy qui ont été gagnées par votre formation où, d’ailleurs, le Ps est loin derrière l’Apr. Sur les six cent conseillers municipaux et départementaux, le Parti socialiste en a obtenu une soixantaine et l’Apr en peu moins de trois cent.
Honorable député, en se basant sur ces chiffres, vous vous rendrez compte que l’arrondissement de  Ndindy ne représente que 20% de l’électorat contre 32% pour l’arrondissement de Ndoulo. Pourtant, depuis plus de vingt-cinq ans, la commune de Ndindy a le privilège de se retrouver avec le seul député qui n’habite pas Diourbel ville.
En partant du principe que vous avez évoqué, consistant à faire un partage équitable entre la commune de Diourbel et le reste du département, l’arrondissement de Ndindy a toujours pris le poste au détriment de Ndoulo. Votre oncle feu Socé Niang avait fait deux mandats au moins, Sidy Badiane en a fait un et vous êtes à la fin de votre troisième mandant. Je vous rappelle que vous êtes tous de la même commune de Ndindy.
Feu Socé Niang, durant tout le temps qu’il était député, sillonnait tous les arrondissements et jouait un rôle très important dans la vie des populations, sans distinction de partis politiques, contrairement à vous.
Concernant le Hcct, votre parti avait statué en proposant un homme et une femme, tous de l’arrondissement de Ndoulo, alors que vous aviez la possibilité de choisir ailleurs. C’est ainsi que le président de la coalition Bby, soucieux du partage et de l’équité, a affecté au deuxième poste la militante du Ps pour seconder l’autre candidat membre de l’Apr. D’ailleurs, l’une des suppléantes est d’un autre parti de Bby. En considérant que Bby est un ensemble de partis et de mouvements, le choix de deux personnes dans un tel agglomérat s’avère difficile et périlleux comme exercice.
Pour revenir à vos propos dans lesquels vous estimez que ne pas faire de vous tête de liste à Diourbel serait une trahison contre le Parti socialiste, nous aimerions savoir qui serait le traître dans ce cas. D’autre part, vous avez indiqué que vous présentez le meilleur profil.
Honorable député, acceptez au moins qu’en procédant ainsi vous venez d’insulter tous les responsables de Diourbel, plus particulièrement ceux qui ont fait de vous député et maire de Ndindy.
Honorable député, vous-même avez participé à des rencontres à Diourbel où nous avons tout fait pour éviter ces questions d’investiture, car nous pensons que le plus important est que la coalition Bby gagne en élisant deux de la centaine de milliers d’électeurs du département.
Par ailleurs, j’estime que la question d’investiture par commune ou par arrondissement est un faux débat dans la mesure où la liste est départementale. Rien ne s’oppose à ce que les deux postes du département de Diourbel reviennent à la commune de Pattar par exemple si la coalition Bby en décidé ainsi. Le plus important pour les députés qui seront élus est de dignement représenter l’ensemble de la population de Diourbel et défendre la ligne politique pour laquelle ils ont été choisis.
Honorable député, nous sommes persuadés que les deux titulaires et les deux suppléants que nous avons à choisir ne peuvent pas se faire élire seuls. Nous attendons de tous les responsables, y compris vous, un investissement pour le triomphe de la liste de Bby de Diourbel, quelles que soient les personnes qui seront choisies.
Malick FALL
Responsable politique à Diourbel
fallmalik@yahoo.fr

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.