De la diplomatie entre pays musulmans


De la diplomatie entre pays musulmans

” Et si deux groupes de croyants se combattent, faites la conciliation entre eux. Si l’un d’eux se rebelle contre l’autre, combattez le groupe qui se rebelle, jusqu’à ce qu’il se conforme à l’ordre d’Allah. Puis, s’il s’y conforme, réconciliez-les avec justice et soyez équitables car Allah aime les équitables.”

Sourate 49 verset 9

Ce verset énonce une approche islamique de la gestion des conflits entre coreligionnaires.

Ainsi, la tension qui monte entre pays musulmans dévoile le peu de cas que les dirigeants des pays ainsi qualifiés accordent aux sources de la religion censée cimenter leur appartenance. La coopération islamique devrait, pour le moins, s’inspirer des valeurs de l’Islam et de la tradition prophétique. Pour faire la différence. Pour faire corps avec le projet de civilisation initié par le Prophète de l’Islam. Sinon à quoi ça rime de se regrouper au sein d’une Organisation de la Coopération Islamique? Sommes-nous simplement fidèles à la notion de “Ummah”( communauté) dont les membres, selon l’enseignement du Prophète (PSL) s’imbriquent à l’image des briques d’un mur… inexpugnable ? Ces questions sont au centre du débat qui pourrait élucider la faiblesse du monde musulman, en dépit de ses ressources naturelles et humaines, scientifiques et culturelles incommensurables, face aux agressions verbales et physiques dont il fait l’objet quotidiennement sous le couvert de la lutte contre le terrorisme indexé d’office à l’Islam. À tort. Et on ne le dit pas suffisamment!

A LIRE AUSSI  Le projet de société du président Macky Sall et/ou sa vision de la société et l’homme sénégalais

Le Senegal, en rappelant notre Ambassadeur au Qatar en consultation, a raté une occasion de jouer la bonne partition en se positionnant à équidistance des deux camps. Il eut été pour le moins indiqué de rappeler également l’Ambassadeur du Senegal en Arabie Saoudite. Dans un premier temps. Un parallélisme des formes judicieux pour se donner le temps de la réflexion, puis s’ouvrir les portes de la médiation.

En tout état de cause l’Arabie saoudite et le Qatar, ainsi que leurs soutiens respectifs, ont bien mal choisi leur moment pour bander les muscles et contribuer à diviser le monde musulman: Le mois du Ramadan est sacré. Il est le mois de la Miséricorde et de la quête du pardon divin.

Que nous enseigne le Prophète et Seul Guide et Inspirateur de la Umma islamique? “…Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants.” Sourate 8 verset 1.

Ainsi donc, la priorité est de maintenir la concorde. Tout le contraire de ce que l’on voit se produire et qui explique la faiblesse du monde musulman en dépit des avantages comparatifs, en terme d’unité, que lui a laissé le Prophète (PSL):

Jugez-en: Un culte unique voué à un Seul Dieu. Une seule direction, la Kaaba, vers laquelle tous les musulmans se tournent au moins cinq fois par jour. Un seul livre, le Saint Coran qui indique, en toutes circonstances, les principes directeur de la vie du musulman. Sur ces socles, le Prophète Mouhammed (PSL)est bien le seul leader à avoir réussi à rassembler, sous la même bannière, un milliard de personnes, aux nationalités, races et cultures différentes, qui s’accordent sur la primauté du culte dû à UN Dieu transcendant. On se demande comment il y est parvenu ! Au lieu de s’en tenir à ce viatique incomparable, les musulmans se divisent sur des détails… culturels. Car, en effet, tous les points d’achoppement entre musulmans relèvent plus de nuances culturelles et historiques que de divergences sur les fondamentaux. À y regarder de près, les réminiscences des guerres et rivalités tribales ante-Islamiques sont souvent sous-jacentes aux tensions qui minent le monde arabe et rejaillissent sur le monde musulman . Si les deux mondes se croisent en effet, ils ne se superposent pas.

A LIRE AUSSI  Tête de Négresses

A cet égard le Sénégal, pays à majorité musulmane, n’est pas un pays arabe. Il est, de plus, un modèle de cohabitation religieuse et devrait le promouvoir au lieu de s’embarquer dans des querelles dont les enjeux sont parfois bien mesquins.

Le Senegal a vocation à promouvoir la Paix et le Dialogue. Ne perdons pas cette marque distinctive. Le monde a un grand besoin de sérénité. La voix de la Sagesse peut jaillir de notre “petit” pays si grand par les œuvres scientifiques et culturelles de nos pieux devanciers. Mettons-nous en valeur!

Amadou Tidiane WONE

woneamadoutidiane@gmail.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.