Macky casse la dynamique à Podor


A quelques jours des élections législatives, la jeunesse podoroise ne sait plus sur quel pied danser. Le choix porté sur Cheikh Oumar Hann comme tête de la liste départementale Benno bokk yaakaar a totalement brisé la belle dynamique sur laquelle les jeunes Républicains s’étaient inscrits depuis les élections locales de 2014. Pour Ibrahima Wane, dernier plénipotentiaire au référendum, le Président Macky, en portant ce choix sur M. Hann, vient de tourner définitivement le dos à une partie de la jeunesse podoroise. Ce choix est d’autant plus offensant, selon lui, qu’aucun digne fils de Podor n’est investi sur les listes afin de récompenser l’engagement sans faille, la bravoure et la détermination dont la population podoroise a fait montre ces dernières années pour le Président. La présence au plan local d’un leader certes connu (Ndlr : Aïssata Tall Sall), mais sans véritable bilan, fait que la jeunesse a préféré donner au régime actuel toutes les cartes en main pour le décollage économique de son terroir après des années d’immobilisme voire de retard. En 2014 déjà, toute la jeunesse avait opté pour une véritable rupture en portant son choix sur le Président Macky Sall. Ce dernier, depuis lors, n’a jamais trahi ses engagements et n’a cessé d’œuvrer à travers une politique économique et sociale soutenue pour l’épanouissement de toute une communauté. Cette même jeunesse qui est toujours restée fidèle au Président a participé à l’éclatante victoire (près de 700 voix) lors du scrutin référendaire du 20 mars 2016. Ce qui venait confirmer non seulement l’excellent travail abattu en deux ans par les alliés présents à Podor, mais aussi toute la confiance que cette même jeunesse avait pour le pouvoir en place.
Toutefois, force est de constater que Podor n’est toujours pas considérée à sa juste valeur par le régime actuel, sa jeunesse se sent aujourd’hui encore oubliée. Malgré le retour au bercail de beaucoup d’entre nous, le pouvoir a préféré encore une fois fouler au pied toute logique au point d’investir sur la liste départementale des néo-Apéristes qui sont à des années-lumière des réalités podoroises.
Le drame est qu’en adoptant pareilles démarches, Macky vient d’ouvrir une brèche au sein de ses rangs, permettant ainsi à une grande partie de ses souteneurs de rejoindre le camp de ces nouveaux vendeurs d’illusions et de rêves. Ceux-là qui ont attendu jusqu’en 2017 pour avoir enfin le courage d’oser.
Que Benno ne soit alors guère étonnée si demain, lors des Législatives, la roue venait à nouveau de tourner. Toutefois, une chose est sûre : à Podor, son Excellence le Président Macky Sall pourra compter sur la jeunesse pour sa réélection en 2019.
Ibrahima WANE
Benno bokk yaakaar / Podor

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.