La pudeur des tartuffes et la Justice des injustes par Francoise Helene Gaye


La pudeur des tartuffes et la Justice des injustes par Francoise Helene Gaye

Je ne sais si je dois m’étonner davantage de la fausse pudeur des tartuffes ou de la quête de Justice des injustes.

Ceux qui il n’y a pas bien longtemps se gaussaient des insultes que leurs sbires distributeurs de mensonges, de calomnies et d’insultes à tour de bras, sur les réseaux sociaux tout comme sur les plateaux de télévision se transforment en moines parcourant ces mêmes agoras prêchant l’opposé de ce qu’ils ont promu jadis.

On condamne fermement ce qu’on regardait hier avec bienveillance et délectation .

Jamais un Sénégalais n’aura réussi en si peu à secouer les l’oligarchie politique et le gotha qui avait fini par croire que le Sénégal était une raison sociale Sall-Faye freres et consorts.

Assane Diouf comme l’essentiel de Ceux qui s’activent sur la toile, lutte pour le principe. Son combat est contre toutes les formes de violences etatiques que nos dirigeants imposent aux citoyens.

Sa révolte comme la mienne est le fruit d’un long parcours fait de luttes titanesques et la prise de conscience que rien ne justifiait ces longues journées de luttes surannées que le dérèglement general de l’Etat, organisé, planifié, voulu.

La République signifie le bien commun, l’intérêt général et non l’abominable cirque auquel on assiste depuis 2012.

A LIRE AUSSI  Plaidoyer Pour Un Systeme Declaratif De Revenus Pour Les Particuliers

Insulter c’est un tout un art. L’insulte est devenue une arme politique redoutable qu’endurent quotidiennement les critiques du Président Macky Sall. L’historie politique récente du Senegal nous a enseigné que l’insulte peut mener au Palais . Voilà à quoi nous sommes réduits.

Je m’étonne ! Oui je m’étonne de ce zèle à dénoncer les insultes aujourd’hui, alors qu’elles jalonnent le quotidien des opposants du Président depuis belle lurette. Je suis pantoise devant l’indignation sélective!

Je m’étonne que la République des tartuffes ne semble pas réaliser encore qu’elle n’a pas le monopole de l’irrévérence.

Souffrez Messieurs que nous ne soyons des fétus de paille entre vos mains encores moins des cartes biométriques! Les clés du monde ne sont pas entre vos mains. Écoutez le discours au delà des insanités, arrêtez de chercher à le faire taire et faites le taire en éradiquant le mal à la racine. Rendez à la République son essence.
FHGD.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.