La publicité mensongère tolérée au Sénégal constitue une menace pour la santé publique


La publicité commerciale est une forme de communication de masse dont le but initiale est de faire connaître un produit, à convaincre qu’il est meilleur que ses concurrents, à inciter le consommateur à l’acheter. Elle vise souvent à créer un nouveau besoin et une dépendance du consommateur vis-à-vis du produit vanté. Elle constitue un important moyen de promotion économique pour les entreprises mais non réglementée elle peut être dangereuse pour les consommateurs.

Au Sénégal, tout semble indiquer que la publicité n’est pas réglementée et en la matière tout est autorisée ou tolérée. Des panneaux publicitaires disséminés dans les villes vantent faussement les qualités de divers produits notamment alimentaires, les plateaux des télévisions sont décorés exagérément avec des produits de toutes natures, des sorciers affirment avec force être capables de soigner toutes les maladies imaginables (diabète, hypertension, insuffisance rénale ; impuissance sexuelle, cataracte, hypertension oculaire etc.).

La plupart des produits proposés aux consommateurs par le biais des médias sont souvent dangereux pour la santé du consommateur. Les modes d’emploi et de consommation des produits vantés avec des phrases choques ou en direct, irrespectueux des normes, aggravent leur dangerosité. Les sorciers qui prétendent guérir les maladies chroniques racontent des contre vérités.

La publicité est un moyen qu’utilisent les entreprises pour mieux vendre leurs produits et donc créer des emplois et des richesses. En en cela elle est utile si elle est encadrée mais si elle est mensongère comme souvent c’est le cas au Sénégal, elle devient dangereuse pour le consommateur.

A LIRE AUSSI  Desperate classe politique

En regardant les télévisions privées et publiques au Sénégal, on est choqué de voir le nombre de produits exposés sur les tables des présentateurs qui de temps en temps vantent ces produits innocemment. Des chanteurs célèbres sont également sollicités pour vanter des produits en leur donnant des qualités et des aptitudes totalement fausses. C’est inacceptable dans un pays qui a des lois et des règlements. Il est temps que le ministère du commerce normalise la publicité au Sénégal pour protéger le consommateur qui n’a pas souvent les connaissances requises pour échapper à l’arnaque des vendeurs et des sorciers.

Concernant les maladies, chroniques notamment, en écoutant la publicité diffusée dans les radios et télévisions, on est scandalisé d’entendre des gens, sans se cacher et sans être poursuivis, dire tout haut qu’ils sont capables de soigner le diabète, l’impuissance sexuelle, l’hypertension artérielle, le glaucome, l’insuffisance rénale, le sida, la cataracte, le cancer etc. Si cela est possible dans notre pays, c’est parce que surement il y a un vide juridique qu’il convient au plus vite de combler. On ne peut pas laisser des gens jouer impunément avec la santé des populations. Le Ministère en charge de la santé publique ne peut plus rester plus longtemps insensible à cette publicité mensongère.

A LIRE AUSSI  Tout ce qui est excessif….

La publicité commerciale est assimilable à un phénomène de propagande utilisée par les sociétés contemporaines. Elle augmente les échanges et accélère la diffusion des nouveaux produits ou des innovations techniques et elle représente un poids économique très important. Toutefois, beaucoup de pays légifèrent pour prévenir ses dérives potentielles. Ainsi, les produits toxiques ou dangereux pour la santé se voient interdire de publicité dans certains pays (le tabac, par exemple) alors que parallèlement la réglementation protège certaines catégories de personnes, les enfants en particulier, en interdisant certaines publicités et en encadrant rigoureusement celles qui leur sont destinées.

Il est temps que le Sénégal légifère pour réglementer la publicité. Celle qui est mensongère doit être interdite. Certains produits alimentaires dont la consommation peut altérer la santé du consommateur doit être encadré. La publicité des bouillons culinaires doit s’accompagner de la mention  » A consommer avec Modération ». La publicité sur les produits alcooliques et le tabac doit être interdite sans délai.
Pour la protection de certains consommateurs notamment les enfants, les heures de diffusion des publicités doivent être bien étudiées et bien planifiées.

L’émergence, c’est aussi des lois et règlements adaptés pour accompagner le développement économique et social.

 

Pr Demba Sow
Ecole Supérieure Polytechnique UCAD

A LIRE AUSSI  Affaire des quatre millions perçus par la LD : Pour que l’Honneur soit sauf!
Demba SOW

Demba SOW

Professeur de Génie des Procédés Alimentaires
Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar
Département Génie Chimique et Biologie Appliquée
Tel: 00221 77 569 71 79 / 00221 77 555 35 80
Demba SOW

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.