NIASS, un vieux coléreux ?


: Grande personnalité et homme d’Etat, Niass fait partie des rares personnes qui ont eu à occuper les plus hauts postes de responsabilité. Aujourd’hui, malgré son âge avancé, l’homme veut toujours être au sommet de la sphère étatique. Cependant, il ne fait l’objet d’aucun doute que la personne est devenue de plus en plus la cible et des internautes et des citoyens épris de justice et de bien.
Né 1939 à Keur Madiabel, Niass est devenu premier ministre pour la première fois en 1983. Ancien directeur de cabinet de Senghor, Niass était un grand débatteur avec une aisance intellectuelle.
Cependant, l’intellectuel ‘’Saloum Saloum’’ n’est pas du tout sans défaut. Il est souvent décrié comme une personne coléreuse. On est aux années ‘’80’’ lors d’une réunion avec les membres de leur parti(PS), une dispute éclate entre Niass et son camarade de parti Djibo Ka, qui dit-on l’a giflé sur la joue gauche.

Au lendemain de l’accession du président Macky Sall au pouvoir, Moustapha leader de l’Afp décide de travailler avec ce dernier. Mais son numéro 2 du parti, Malick Gakou n’était pas du même avis et soutenait l’idée de présenter leur candidat et de ne pas se fusionner avec l’Apr. Et là, le président de l’Assemblée une fois de plus sorti de ses gonds pour dire qu’il ne soutiendra aucun « imbécile » qui se désengagerait de son projet.

A LIRE AUSSI  Plaidoyer pour Khalifa Sall

En égard de ses mots et comportements qui frisent l’irrespect, Niass est aussi la cible de bon nombre de députés de l’opposition qui lui reproche de ne pas être un démocrate, mais aussi de ne pas respecter les textes. En exemple, l’article 75 du règlement intérieur de l’Assemblée national qui permet à tout moment, au cours d’une discussion et jusqu’à la clôture de présenter des questions préjudicielles etc, a été par le président sur sa demande.

En chamaille perpétuel avec ses camarades le vieux Niass est aujourd’hui la cible des internautes qui ne cessent de le médire avec souvent des propos discourtois. Le vieux ne devrait-il pas revoir son tempérament, être neutre et essayer d’être plus sage afin de conserver le respect que tous les Sénégalais lui vouent.

 

Par Moussa Mbodj & Adama Faye

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.