Senexalaat - Opinions, Idées et Débats des Sénégalais
Opinions, Idées et Débats des Sénégalais

Cinq Mesures Pour Sortir De La Crise

Ils sont écrivains, universitaires, entrepreneurs, journalistes… Face aux manifestations et aux violences qui secouent le Sénégal, ils dénoncent une défaite collective et appellent à la prise d’initiatives fortes, à la hauteur des enjeux.

Jusqu’ici cité en exemple pour sa stabilité, le Sénégal tangue, fragilisé par des difficultés économiques et une crise de démocratie. Si l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko – alors qu’il se rendait à une convocation du juge pour une affaire de viol présumé – est à l’origine de la vague de contestation qui a endeuillé le pays, cette mobilisation s’est vite nourrie de revendications sociales plus fortes, révélant au grand jour les frustrations d’une bonne partie de la population.

Les Sénégalais, en particulier les jeunes et les femmes, subissent les contre-coups d’un chômage de masse qui leur ôte toute perspective. De plus, la pandémie de Covid-19 et les mesures restrictives pour y faire face ont lourdement affecté le secteur informel, creusant davantage les inégalités et accentuant le malaise d’une population dont l’âge médian n’est que de 19 ans.

Désarroi et défiance

Ce désarroi s’est trouvé exacerbé par les manœuvres politiciennes. Le pouvoir a en effet réussi à cristalliser la défiance des Sénégalais en leur envoyant plusieurs signaux négatifs : instrumentalisation de la justice pour empêcher des opposants tels que Khalifa Sall et Karim Wade (en 2019) – éventuellement Ousmane Sonko (en 2024) – de participer aux élections présidentielles ; prime à la transhumance politique ; flou entretenu autour d’une éventuelle candidature du président de la République à un troisième mandat ; important retard dans l’organisation de scrutins locaux…

A LIRE  Idrissa Seck : Makka le 12 juin 2018

Dans ce pays comptant parmi les 25 plus pauvres au monde et classé 168e (sur 189) au palmarès 2020 de l’indice de développement humain (IDH), voir les gouvernants se livrer à des jeux politiciens alors qu’ils peinent à améliorer les conditions de vie des citoyens a contribué à leur perte de crédibilité.

Arame Guèye Sène, Aminata Thior, Abdoulaye Ndiaye, Blaise Sène, Demba Gueye, Elgas, Fary Ndao, Fatoumata Ngom, Fatima Zahra Ba, Hamidou Anne, Hady Ba, Mansour Ndiaye, Mohamed Mbougar Sarr, Ndeye Fatou Ndiaye, Nicolas Simel Ndiaye, Oumy Régina Sambou, Souleymane Gning, Seydina Ndiaye, Sobel Ngom, Yaye Awa Mbengue.

Lire la suite en cliquant ici







Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.