Senexalaat - Opinions, Idées et Débats des Sénégalais
Opinions, Idées et Débats des Sénégalais

Encore Le Farfelu Adama Gaye ! (par Diaraf Sow)

Lorsque j’ai découvert qu’on est malheureusement parents, je m’étais consigné pour ne plus répondre à tes diatribess verbales contre le Président Macky Sall et son Gouvernement ou sa famille.
La condition était de laisser ces derniers tranquille et de ne plus toucher ni à Aliou Sall ni à Mahammed Boun Abdallah Dionne qui sont également plus que des parents mais de faire des critiques objectives.
Malheureusement le fou-dingue, indiscipliné continua de tirer, tel un gamin mal éduqué,  sur tout ce qui bouge.
Il ne respecte même pas l’âme d’un doyen des juges Samba Fall (paix à son âme), qui, jusqu’au dernier souffle, a tout donné, avec rigueur, professionnalisme, patriotisme, amour et abnégation à la nation.
Qui va arrêter ce journaleux raté qui mérite sa place permanente et confortable dans un asile de fou sécurisé ?
On ne touche pas à mes amis dingo !Pour votre gouverne, le Maire Aliou Sall a été blanchi par la justice après une procédure claire, nette et régulière qui a convoqué tous ses méchants accusateurs à venir devant la justice avec des preuves, s’ils en avaient.
Pourquoi n’est tu pas venu avec les tiennes si tu en avais ? On ne joue pas avec l’honneur et la dignité des hommes. Adama le fou arrête !
Pourquoi donc tu n’étais pas allé présenter tes preuves contre le digne et honnête petit frère du Président  ?Pourquoi ne la fermes tu pas puisque ni toi ni un autre accusateur ne détient un atome de preuve de vos allégations mensongères ?
Pourquoi nous souiller encore de vos insanités contre quelqu’un qui a une famille, un honneur et une honorabilité.
La justice lasse d’attendre des accusateurs, méchants et aigris, des opposants ratés, a faute de preuve, classé le dossier sans suite et toi tu oses  revenir nous tympaniser et jouer au petit diable contre le Maire Aliou Sall: boul niou fonto !
Être un frère du Président n’est pas un crime. Aliou a travaillé toute sa vie et a le droit de travailler.
Laisse le frère Aliou Sall tranquille, si non, nos missiles resteront braqués sur toi, le reste de ta vie. Dô am diamme.
À bon entendeur, salut !

A LIRE  Sénégal: Un pouvoir en sursis (Seybani Sougou)

Me Diaraf SOW

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.