Senexalaat - Opinions, Idées et Débats des Sénégalais
Opinions, Idées et Débats des Sénégalais

Pour Un Usage Rationnel Du Numerique

Le numérique est un secteur très dynamique, ne pas en maîtriser les usages peut se révéler handicapant tant il s’est répandu dans nos vies et dans tous les domaines d’activité, il permet de réinventer le monde, de lui donner plus d’interaction. C’est le cas des réseaux sociaux qui nous mettent souvent en contact avec toutes sortes de réalités différentes de la nôtre et nous poussent à prendre conscience de plusieurs enjeux auxquels nous n’étions pas confrontés avant. Ces réseaux sociaux sont une tribune pour plusieurs causes importantes et cela nous permet de nous ouvrir sur le monde.

La page Facebook, twitter, instagram, Signal ou Linkdn doit être un espace de communication ou d’échanges autrement dit un porte-folio où l’on doit démontrer un savoir-faire, montrer qu’on fait partie de groupes d’intérêt en lien avec notre domaine d’activité. Néanmoins, les médias sociaux nous incitent à être de plus en plus multitâches. Nous regardons souvent notre compte Facebook alors que nous sommes en train de travailler sur autre chose. On pourrait croire que cela nous permettrait d’accomplir deux choses en même temps, mais au contraire, notre concentration diminue et notre rythme de productivité baisse. Ils sont devenus des outils puissants pour sensibiliser un grand nombre d’individus à l’action solidaire et écoresponsable, nous avons le cas des diffusions d’avis de recherche de personnes disparues, campagnes de don ou de soutien à des causes humanitaires.

Avec l’arrivée massive des médias sociaux, nous avons un meilleur accès à l’information et la qualité de celle-ci est supérieure à ce que nous connaissions avant. Nous avons accès beaucoup plus facilement à toutes sortes de connaissances qui nous étaient naguère difficiles d’acquérir. Nous pouvons aussi avoir accès à ces informations partout où nous allons. Les réseaux sociaux peuvent être une bonne réponse à la solitude et à l’isolement des personnes âgées. Beaucoup de ces personnes âgées à mobilité réduite souffrent d’une rupture de liens sociaux.

A LIRE  LA CADENCE PRÉSIDENTIELLE

En permettant de communiquer sans bouger, Internet s’avère particulièrement efficace. Permettant ainsi de garder contact avec leur famille, de faire des recherches simples, de retrouver de vieux amis ou de consulter des photos de leurs petits enfants. De nos jours, beaucoup d’employeurs utilisent de plus en plus les réseaux sociaux pour dénicher des candidats mais aussi pour vérifier leur profil avant un entretien et consultant Facebook et compagnie ont déjà écarté des candidats à cause du contenu de leur page personnelle ou photos osées ou propos indécents. On pourrait alors songer à tous nos contacts sur Facebook, Linkedin, Twitter ; des contacts qui ont des contacts.

En publiant un CV, on multiplie nos chances à l’infini de dénicher notre futur employeur. La plupart des adolescents sont connectés à Internet toute la journée sur les plateformes et leur attention n’est pas monopolisée par un seul réseau social, mais souvent par trois, quatre ou même plus. Avec le cyberharcèlement qui revêt plusieurs formes comme : la création de faux profils, l’usurpation d’identité, la diffusion de rumeurs infondées ou encore l’envoi de messages d’insultes, ces agressions répétées sur le long terme peuvent prendre des proportions importantes et impacter directement la vie des victimes. De plus, ces messages, photos et vidéos publiés et échangés via les canaux numériques à grande échelle, laissent des traces même après que le harcèlement cesse. Les adolescents sont beaucoup plus touchés par ce phénomène.

Avec cette nouvelle facilité d’accès à l’information, il faut aussi faire un travail plus sérieux de vérification des données et des faits sur ce que nous dénichons sur Internet. L’information est accessible très rapidement, mais il est aussi très facile de diffuser soi-même toutes sortes de publications sans que nous ne soyons des experts sur un sujet particulier. Il se peut alors que l’information que nous trouvons sur les réseaux sociaux ne soit pas exacte. Certains outils de la technologie civique ou Civic Tech déjà développés ailleurs sont utilisés par les gouvernements pour entrer en contact avec les citoyens, mais d’autres outils sont aussi utilisés indépendamment des gouvernements par des organisations de la société civile ou même des citoyens indépendants.

A LIRE  Affaire Petrotim: Les dessous d’un non-dit (Pape Malick Youm)

Les avantages de Civic Tech sont faciles à voir : en aidant les citoyens à se connecter les uns aux autres et à parler avec leur gouvernement, il autonomise les citoyens et alimente le changement social. Cela peut également aider les gouvernements à mieux comprendre ce que veulent leurs citoyens et ce dont ils ont besoin.

Aboubekr THIAM

Enseignant-Chercheur à l’Université Virtuelle du Sénégal







Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.