La France doit cesser d’être vendeur d’essence au Sénégal


Dans nos villages les plus reculés, la France tient à nous vendre de l’essence, du diésel ou du pétrole lampant. Si ce n’est une canette de Coca. Le tout sous l’étiquette de TOTAL dont l’Etat Français est propriétaire. C’est humiliant pour la France qui a déjà pratiqué l’esclavage et la colonisation dans notre pays d’aller nous disputer des centimes d’euros sur chaque litre vendu dans nos villes et villages.

Il s’agit, souvent, de hameaux dépourvus d’électricité et d’eau courante.
C’est vraiment une oppression qui ne nous laisse aucune opportunité si ce n’est la mendicité.
Je voudrais que des candidats comme Macron ou Mélenchon fassent une injonction au gouvernement français pour qu’il nous laisse nos stations.

Je voudrais avec Pétrosen, notre société nationale chargé des hydrocarbures, faire une OPA sur TOTAL SENEGAL. D’autres Sénégalais travaillant dans le secteur pouvant se joindre à moi pour réaliser une telle OPA.

La France peut nous vendre des technologies mais point de pétrole lampant pour alimenter des lampes tempête nous servant à réduire l’obscurité dans nos huttes et autres paillotes.
Il en est de même pour l’asphalte. Nous autres Sénégalais savons répandre de l’asphalte sur nos routes pour qu’elles soient goudronnées. Idem pour EIFFAGE dont l’ancêtre et propriétaire s’appelait SOFRA TP (Société Française des Travaux Publics).

A LIRE AUSSI  A Monsieur Abdoul Mbaye, président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail

 

AHMED KHALIFA NIASSE

Ahmed Kh. NIASSE

Ahmed Kh. NIASSE

Homme politique, homme d'affaires et chef religieux.
Ahmed Kh. NIASSE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.