Pape Samba Mboup a des troubles de la personnalité


Depuis l’avènement du président Macky Sall, les différents gouvernements successifs n’ont jamais réussi à trouver des solutions concrètes pour atténuer la souffrance des Sénégalais qui va crescendo. La vie chère que le gouvernement avait promis de réduire est plus galopante. La misère est ainsi à son comble sauf au sommet de l’Etat. Les détournements de fonds se poursuivent au vu et au su de tous les Sénégalais. Cheikhou Omar Hanne et Cie continuent de narguer les Sénégalais. La justice est orientée selon les désidératas de son nourricier. A cela, il faut ajouter les atteintes permanentes aux libertés publiques, individuelles et l’instrumentalisation à outrance d’une justice à sens unique.

Une justice semblable à celle du Dieu Zeus. La justice sous Macky Sall frappe ses principaux challengers de façon arbitraire et aveugle. Dans ces conditions comment peut-on parler de dialogue ? Comment peut-on échanger avec un président qui use de la justice dans une dégénérescence criminelle avec comme ultime objectif d’instaurer une gouvernance par la terreur ? Comment peut-on dialoguer avec un chef d’Etat dont le seul projet est de régner par la peur ?

Dommage que certains opposants qui ont retourné leurs vestes se jettent, mains et pieds liés, à la table à manger. Le plus déplorable, c’est qu’ils condamnent ceux qui refusent de manger avec un Etat extraverti qui s’endette pour mieux assouvir des colons français. Non votre altesse, Pape Samba Mboup, le PDS ne dialoguera pas avec des baltringues qui manipulent éhontement l’appareil judiciaire pour assouvir des intérêts bassement politiques. Le PDS n’échangera pas avec un président qui ne croit pas dans les institutions et qui instrumentalise des magistrats corrompus pour abattre des adversaires politiques.

A LIRE AUSSI  Non au rétablissement de la peine de mort au Sénégal

Vous pouvez continuer, après avoir pris votre tasse de téquila, à disserter sur le président Wade et sur notre candidat à la prochaine présidentielle mais, jamais au plus grand jamais, vous ne les entendrez prononcer votre nom vu qu’ils n’accordent aucune importance aux déchets humains. Continuez, continuez à vociférer, excellence Pape Samba Mboup. Un chien enragé restera toujours chien peu importe ses aboiements et son maitre.

Encore une fois, nous réitérons notre ferme volonté à voir le Sénégal être libre de ce système qui ne profite qu’à la dynastie Faye-Sall-Thimbo. Sur ce, nous invitons le peuple Sénégalais à continuer à dire non à ce régime moribond qui est en état de décomposition avancée. Malgré toutes leurs tentatives malsaines de conserver ce pouvoir qui est en train de leur échapper, notre candidat à la prochaine présidentielle, Karim Wade, vaincra non pas parce qu’il est le plus gentil mais parce que les Sénégalais l’auront choisi.
Éternel Wadiste
Moïse Rampino

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.