Le Sénégal une catastrophe islamique?


Dans notre pays, neuf prêcheurs sur dix n’ont aucun diplôme. 97% des Imams n’ont jamais mémorisé le CORAN. Et 99% des religieux n’ont jamais étudié la science des Hadiths (sources de la Sunna).

Ainsi, les ablutions se font mal et, souvent, en des endroits où le bain buccal est vecteur de maladies. Le lavage des pieds se fait exagérément, alors qu’un simple passage de la main(Massaa) suffit.

Prière

L’alignement droit n’est jamais respecté. Les rangs toujours serpentés , alors qu’il devait s’agir d’un alignement en ligne droite comme le font les militaires.

Lors de la première prosternation le dos n’est jamais droit, ni la tête à l’horizontal. L’image parfaite serait un L renversé. Idem pour la seconde prosternation, front sur terre. Là on doit avoir la position d’un 9 couché à l’horizontal. La position assise devant être à l’image d’un L à l’endroit.

ZAKAT aumône obligatoire ou impôt religieux

En dehors des paysans, la zakat n’est donnée ni par les éleveurs, ni par les fonctionnaires. Encore moins par les commerçants. 99% des marabouts du Sénégal n’ont jamais donné la zakat.

RAMADAN

Le Ramadan est très mal respecté au Sénégal. Il y a une perniciosité dans la pratique du jeûne. N’avoir pas fait la Nafila n’empêche nullement de jeûner, tout comme n’avoir pas pris le repas de l’aube (kheud). Ou la non prononciation de l’intention de jeûner. Chose fantaisiste !

Crachats

Alors que l’obligation est de ne pas avaler les aliments solides ou liquides, les liquides en circuit interne comme la salive ne sont pas concernés. Les crachats sont nocifs à la santé des autres. Et le musulman ne doit pas nuire à autrui.

PELERINAGE HADJ

L’intention, le bain rituel et l’habit du Harmal ne sont jamais aux normes à partir des lieux indiqués. 80% des pèlerins sénégalais ne pratiquent pas l’option TAMATOU, la seule que le Prophète (psl) lui-même a pratiquée. Ils ne font pas le hadj comme le Prophète (psl) l’avait fait. Ils prennent des options secondaires (IFRAT ou KHIRAM) que le Prophète (psl) n’a jamais pratiquées.

MARIAGE

La majorité des mariages ne s’effectue pas conformément à la Sunna. Il en est de même pour les divorces.

VIDUITE

Elle n’est respectée ni par l’homme, ni par la femme. Alors que le divorce de la quatrième épouse oblige le mari à observer une période de viduité égale à celle de la femme en question. Notamment si elle est en état de grossesse.

HERITAGE

Au Sénégal on ne pratique pas l’héritage légal. Encore moins les donations inférieures à un tiers à des non héritiers. La règle au Sénégal c’est la spoliation. Surtout en milieu maraboutique où l’aîné rafle la mise (KU MAG MOOM)

Comparativement au football, le Sénégal ne dispose pas d’experts de la religion musulmane. Les règles sont locales. En d’autres termes c’est du football Navétane, FIFA ne connaît pas !

Pour le Ramadan on se met à l’écoute de Kaolack, Touba ou Tivaoune. Mais ceux-là, à leur tour, ne sont jamais à l’écoute de la Mecque en la matière.
Ahmed Kh. NIASSE

Ahmed Kh. NIASSE

Homme politique, homme d'affaires et chef religieux.
Ahmed Kh. NIASSE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.