Ce Que Nous Rappellent Kemi Seba Et Faidherbe


Pendant, très longtemps, les questions ethnique, confessionnelle (pour ne pas dire confrérique), tribale et régionaliste ont été agitées pour divertir et manipuler le peuple d’une part par “une presse inféodée et aux ordres” et d’autre part par des intellectuels alimentaires en pannes d’idées progressistes. Par moment, il a fallu même créer des profils du genre PENDA BA ou ASSANE DIOUF pour enfoncer davantage le clou ; On crée et alimente les querelles et des divisions dans les confréries et les syndicats pour desservir les couches populaires et occuper les classes moyennes; On promeut la transhumance, sabote les élections et rejette les conclusions de la CNRI pour saper tout processus endogène et national de construction d’une nation démocratique, plurielle et ouverte qui replace le citoyens au cœur de l’action publique ;On invente un ennemi extérieur, virtuel et imaginaire( le terrorisme ) pour restreindre les libertés publiques en assiégeant au moyens de piraterie, d’écoutes téléphoniques et d’espionnage des espaces de discussions privées pour apeurer et dissuader les plus teigneux et courageux à dénoncer les actes de mal gouvernance ; On recrute en masse, équipe davantage les forces de maintien de l’ordre et on programme une milice partisane sur la base d’un fallacieux prétexte de police de proximité alors que l’obectif poursuivi c’est de réprimer tout mouvement national et insurrectionnel.

A LIRE AUSSI  Decheance D’un Homme Par Le Cynisme Du Discours! Par Makkane

Tout ceci comme dit tantôt, vise à détourner le peuple des vrais enjeux de l’heure qui se déclinent en terme de gouvernance démocratique du bien public, d’affirmation de notre autonomie politique et de construction de notre identité culturelle vis à vis de l’impérialisme comme les assises nationales l’ont tenté.

Ainsi, avec le temps, on se rend compte que le véritable débat, les vrais combats sont ceux qui concernent notre souveraineté (dont notre dignité en est une variable dépendante) qu’une élite collaboratrice et vendue continue de nous priver.

Dans cet ordre d’idées, l’expulsion précipitée, illégale et inopportune du Frère Kémi Séba et l’envie d’une certaine autorité politique locale de réinstaller la statue ignominieuse et insultante de Faidherbe, nous rappellent à eux deux les véritables questions qui clivent notre société et les peuples d’Afrique de manière générale.

Bien plus, ils mettent en exergue l”urgent et l’impérieux choix de société que la Nation sénégalaise et les élites d’Afrique doivent opérer. Le choix en question ici consiste concrètement d’une part à promouvoir les idées, principes et valeurs ayant trait à l”independance réelle et au panafricanisme et d’autre part de combattre ces dirigeants africains qui nous astreignent dans l’humiliation, la mendicité et la soumission. Ces derniers sont portés et promus par des acteurs qu’ils faudra identifier, classifier , catégoriser avec des critères autres que celles classiques et servant très souvent comme outils de manipulation, de diversion et division savoir la langue, la race, la religion , l’appartenance géographiques et les opinions politiques etc ..

A LIRE AUSSI  La prison, la prison, la prison rien que la Prison

Enfin, il faudra en découdre avec ceux qui les sponsorisent et d’autres au plan national et continental qui en fassent la promotion par peur ou pour des intérêts bassement matériels.
En somme, il s’agit de procéder à un choix, un tri, une sélection élimination politique et spirituelle de ceux qui se battent et se consolent de notre soumission au colon oppresseur et esclavagiste .
Pour ce faire, il faut au préalable les débusquer car il ne faut pas perdre de vue que ces profils d’individus se retrouvent dans tous les secteurs de la vie sociale de notre pays : Dans le sport, dans les arts , dans l’enseignement et la recherche, dans les confrérie, dans les entreprises et au cœur de l’Etat.

(Nous reviendrons de façon détaillée, dans un cadre plus approprié sur la stratégie, la tactique et la méthode qui nous semblent être le plus adaptées aux profils psychologiques des adversaires et la réalité sociologique du terrain.)

POUR LE TRIOMPHE DE LA PATRIE, POUR LA VICTOIRE DU PEUPLE

 

Aldiouma Sow

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.