CONTRIBUTIONS RÉCENTES






Dans sa chronique du Vendredi 08 Septembre 2017 sur la chute de la statue de Faidherbe à Saint Louis, Mamadou Ibra KANE, le Directeur général du Groupe Futurs Médias (GFM) […]

Le Franc Cfa à bon dos






“Armée et Nation”. C’était le titre d’une célèbre émission radiophonique produite par la radiodiffusion nationale sénégalaise et le service de communication des Forces Armées du Sénégal.  Elle occupait nos fins de […]

Armée(s) et Nation












Mon pays le Sénégal est spécial. Nous sommes en effet uniques en notre genre. Nous aimons tellement la parlote chez nous que la Sonatel réalise des bénéfices records chaque année. Et que dire des autres compagnies de téléphonie dont les chiffres d’affaires explosent de manière exponentielle. Nous adorons si bien les commérages, polémiques futiles et […]

Le President Macky Sall Est Bien Le Maitre Du Jeu




Dès sa première Constitution, le Sénégal s’est déclaré comme étant un pays provisoire tendant à l’unité africaine. Il y a d’ailleurs eu un premier Accord d’Union avec l’ex Soudan Français ( actuel Mali) et le Dahomey ( actuel Bénin), pays d’origine de Kémi Séba. En se permettant de l’expulser pour délit d’opinion le Sénégal se met en porte à faux avec sa Constitution. Même si le Sénégal peut extrader des Africains dans certaines conditions et non pas les expulser comme bon lui semble. Car ils sont chez eux. Le Franc CFA n’est qu’un vestige d’une colonisation multidimensionnelle : Economique Linguistique Militaire Electorale Nombreux sont les Sénégalais qui le pensent et l’expriment, dont votre serviteur. Pour avoir écrit dés 1994 un article contre le CFA et ses inconvénients. Permettez-moi de divulguer, ici, un petit secret. Le Président Abdoulaye Wade avait envisagé, avec plusieurs Chefs d’Etats dont l’actuelle Présidente du Libéria, entre 2010 et 2011 la création d’une monnaie africaine sans la participation de la France. Si l’objectif de l’intimidation dont Kémi Séba a fait l’objet est d’étouffer le débat, c’est raté. Malgré les soubresauts des régimes érigés ou soutenus par la France Afrique. Le CFA interdit à notre jeunesse d’avoir un [...]

L’expulsion de Kémi Séba est anticonstitutionnelle


« Internet et les Réseaux sociaux transformés en zones d’expression de la haine : Agir collectivement afin que la liberté d’expression soit aussi un devoir d’expression ». C’est le titre de cette contribution de l’ASUTIC que Ferloo vous propose. Dans cette période de crise économique et sociale que vit le Sénégal, nous observons une recrudescence de la […]

L’article Internet et les Réseaux sociaux transformés en zones d’expression de la haine : Agir collectivement afin que… est apparu en premier sur Ferloo.

Réseaux sociaux transformés en zones d’expression de la haine : Agir collectivement afin que la liberté d’expression soit aussi un devoir d’expression


Au lendemain de la nomination des membres du gouvernement Dionne 2, il est peut-être utile de s’arrêter un peu pour analyser le «pouvoir» des femmes au Sénégal, de rouvrir le débat pour qu’on puisse avancer. Je ne reviendrai pas sur la parité dont je ne serai jamais une grande militante, car je sais que les […]

Du pouvoir confidentiel des femmes au Sénégal !



Le Sénégal est véritablement un pays de paradoxes. Après avoir clamé haut et fort l’existence et la profondeur de «sa» démocratie, caractérisée même de majeure, voire de «démocratie de référence» (quid de celle du Kenya ?), le Sénégal n’arrive même pas à faire le distinguo entre pouvoir exécutif, pouvoir législatif et pouvoir judiciaire, c’est-à-dire, à […]

Les paradoxes de la «démocratie» sénégalaise



Nous sommes tous Kémi Séba, (par Mamadou Sy Tounkara)L’expulsion du Sénégal de Kémi Séba nous concerne tous car étant illégal et illégitime. Kémi Séba n’a rien fait de mal, aucun délit, aucun crime. Rien d’autre que d’exprimer son incapacité à tolérer toutes formes de colonisation, ce « crime contre l’Humanité » comme le rappelle l’actuel président français lui-même. Son casier judiciaire est vierge […]

Nous sommes tous Kémi Séba








Selon l’adage, «l’espoir est le dernier à vivre», cependant à force de vivre dans l’espérance, on meurt dans le désespoir… Le département de Bakel, fort de ses 250 000 habitants (2% de la population) sur une étendue de 22 378 km² représentant 11% du territoire national, a malheureusement, toujours été dans les oubliettes par tous […]

Sos sur la situation d’abandon du département de Bakel






  L’embastillement tous azimuts d’opposants ,le bâillonnement de journalistes ou de citoyens par un pouvoir politique en place sont  toujours des signes d’un manque de confiance flagrante en ses capacités de résoudre les problèmes du peuple par des moyens pacifiques et démocratiques.Plus … Continuer la lecture

Des dérives du pouvoir, à la déliquescence de l’opposition classique et à l’émergence contestataire des activistes des réseaux sociaux au Sénégal