Le deuil décrété par le président de la République est anti-coranique: Une insulte aux musulmans ?


Nul ne peut contester la qualité de martyrs des morts de la Jamra, en 2015, à Mouna. Toutefois, notre Président de la République a eu une réaction chrétienne à un événement (la mort) concernant les musulmans.

En effet, le martyr doit être fêté, parce qu’étant un bienheureux, élu de Dieu qui l’a rappelé auprès de Lui, en vertu du contrat du hadj. Un être pur parce que purifié par son Seigneur. A cause de lui Dieu absout mille personnes parmi les siens.

Dans la Sourate 3 du Coran, Ali Imran, dans les versets 169 et 170 Dieu dit littéralement ceci :

“Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus”
Et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés.”

Non à ce qu’a dit le Président de la République ! Les martyrs doivent être fêtés, ils le méritent. Les épargnés du martyre doivent l’être aussi, car ils ont vu la mort de leurs propres yeux. Ils l’ont frôlée et côtoyée. Aujourd’hui ce sont des héros, fêtons-les, fêtez-les ! Nous les fêtons.

A LIRE AUSSI  Chronique d’une mutinerie annoncée

Du ganalé, encore du ganalé, rien que du ganalé !

Notre Président vit-il les réalités de notre peuple ? Les sentiments de tout un chacun ?

Et si c’était lui qui recevait un être cher sauvé du piétinement de la Jamra ? Ne l’aurait-il pas fêté ou alors n’en a-t-il pas ? Est-ce une raison ?

Non, Monsieur le Président, le Palais n’est pas votre habitat éternel. Revenez, sandaguez( Sandaga).Tôt ou tard le peuple vous attend à Sandaga, à Tilène ou à Moussanté.

Ce décret anti-coranique est-il une gaffe ? Je n’en sais rien.

Que Dieu accueille les âmes des jambaars de la Jamra et qu’Il exauce leurs prières.

 

AHMED KHALIFA NIASSE 

Ahmed Kh. NIASSE

Ahmed Kh. NIASSE

Homme politique, homme d'affaires et chef religieux.
Ahmed Kh. NIASSE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.